mardi 28 mars 2017

Douleur du poète haïtien Etzer Vilaire


Douleur
Mon âme est maladive, infirme, endolorie
Car sa fleur céleste, un ennemi fatal a mordu.
La voilà sur un lit d'hôpital 
Sur chaque fibre en elle une souffrance crue.

Elle semble une amante abandonnée, aigrie,
Havre et les yeux rougis comme un brûlant métal;
Rayon pur, chassé de son astre natal .
Mon âme est nostalgique en ma chaire maigrie, 

À son lit de douleur, venez! Marchez sans bruit!
Et la mort dans ses yeux a déjà fait la nuit.
Silence! Une mort serait le réveil de la croix 
Et des frissons nouveaux pour l'être qui se brise.
Attendez, pour pleurer, que le souffle ait fini! 
Etzer Vilaire 
Poèmes de la Mort (1919)

       



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Votre opinion est importante pour moi. Je vous invite à me faire de vos impressions sur mes textes. Il me fera plaisir d'en parler avec vous.

Roman en vente sur Amazon

                   Plongez dans la saga haïtienne " Forfait parental tout inclus l'intégra l " où une femme d'affaire...